La voix de la conscience

Je m’aperçois avec inquiétude que je n’ai pas proposé de nouvel édito depuis le mois d’octobre ! Et pourquoi ? négligence, surmenage ? Sans doute un peu de tout ; mais aussi : c’est que j’y essaie de faire une petite relecture d’actualité, à la lumière de l’Evangile ; or, cette actualité de notre monde est ultra-nourrie en ce moment ; et parfois, je ne sais plus par quel bout la prendre ; chaque jour apporte sa nouveauté, souvent en termes de drames et de larmes. Et souvent, je préfère me taire ; je me vois auprès de telle victime ; en silence ; beaucoup font tellement pour aider ; moi que puis-je faire, sinon d’être là, de tout mon coeur, en silence ; avec tous ces jeunes et moins jeunes, qui ont déposé des lumignons et des fleurs, sur les lieux des drames, et qui restent là, en silence.
En France, en ce moment, nous votons pour nos régions ; qu’est-ce qui guide nos choix ? il y a tous les motifs habituels, et si légitimes, quand ils ne sont pas assurés : le travail, l’économie, la santé, les retraites ; dans l’idée sans doute que personne, de droite ou de gauche, ne détient la solution miracle. Le réchauffement de la planète ? le sujet est sérieux, et même le pape François a crié pour attirer notre attention ; mais le danger est à long terme, et peut-être que beaucoup se désintéressent de la question ? Les migrants, les réfugiés ? la France n’est pas submergée, comme le Liban ou la Turquie, comme les Balkans ou l’Allemagne ; mais il y a déjà beaucoup de maghrébins, dans nos cités ; en faut-il encore plus ? les Eglises encouragent beaucoup à les accueillir, en solidarité fraternelle ; mais tous les électeurs n’en ont pas l’air persuadés.
Et puis, il y a la menace permanente de tous ces attentats, n’importe où, n’importe quand ; on ne peut pas mettre une compagnie de soldats dans chaque village, chaque quartier ! Nous sommes prêts à faire la guerre avec tous nos moyens bien modernes ; chez les autres ; mais que faire quand le terroriste peut être caché tout près de chez nous, sous les traits d’un voisin bien gentil ? oui, il y a chez nous la menace d’attentats à venir, qui peuvent toucher tout le monde, comme on l’a vu. Sans doute que cet argument va orienter bien des votes ; ou des non-votes, d’un air désabusé.
En tout cas, nos responsables politiques de tous bords, et notre foi chrétienne, nous encouragent à exercer notre responsabilité, par le moyen de notre bulletin de vote. Que les chrétiens se laissent éclairer par la lumière de l’Evangile, et que tous, frères et soeurs en humanité, obéissent à la voix de leur conscience. P. Lenain – 8 dec 2015