La Bible : à la recherche du « et »

  • La Bible est parole de Dieu et elle est parole d’homme
  • La Bile est un livre multiple et un livre un. Elle transmet une vérité mais présente beaucoup d’aspects et même des contradictions.
  • La Bible est le livre d’un peuple, d’une Eglise et le livre de tous les hommes par son message universel.
  • La Bible est un livre véridique et avec des interprétations diverses
  • La Bible est un livre de révélations et aussi un livre obscur
  • La Bible comporte l’Ancien Testament et le Nouveau Testament…

La liste peut être longue de ces ambivalences qui parfois nous déconcertent. Mais c’est cette interpellation à travers contrastes ou même contradictions qui peut nous aider à progresser.

C’est vrai que c’est toujours quelque chose d’inconfortable que d’être tiraillé entre deux options et j’essaie spontanément de chercher une route plus facile, je choisis entre les deux. Or c’est l’union entre deux aspects qui est belle. Chercher à mettre le doigt sur le «et» qui est comme un foyer: source de lumière cachée.

C’est cette lecture sur un «chemin de crête» qui nous permet d’avancer à la suite de celui qui est le Verbe de Dieu, la Parole incarnée. C’est le Christ qui dans sa personne, est Parole de Dieu et unit les deux «et».

Ainsi, lire la Bible, c’est engager un dialogue. Si c’est un dialogue, il n’y a pas que l’auteur qui parle mais aussi l’interprète, le lecteur avec tout ce qu’il est. Quand je lis la Bible, je le fais avec tout ce que je suis, avec mes questions, ma sensibilité, ma culture tout en respectant cette parole. La respecter, c’est la faire résonner en moi, lui permettre de livrer sa parole vivante, parole qui fait vivre et libère aujourd’hui comme hier. Toute lecture authentique suppose l’engagement du lecteur.

Quel est mon engagement quand je lis un passage de la Bible ?